Implants dentaires

Une première consultation est nécessaire pour confirmer la possibilité de poser des implants dentaires, en évaluant le volume osseux disponible. Deux radiographies,  panoramique et 3D type cone beam permettent le diagnostic. Il est indispensable de traiter préalablement les problèmes de gencive et de réduire votre consommation de tabac.

Avantages du cone beam

  • un outil de diagnostic moderne
  • Il fournit une image en trois dimensions claire et fiable tout en limitant la dose de radiations à laquelle est exposé le patient.
  • Il contribue à la recherche d’informations anatomiques détaillées et précises, et détermine le volume osseux disponible.
  • Il  permet de réaliser virtuellement les interventions, avant de les programmer sur le patient.
  • Il permet de vérifier, après intervention, la bonne position des implants dentaire

L'IMPLANT DENTAIRE

L’implantologie est une véritable médecine de la qualité de vie, une science éprouvée qui repose sur 40 années d’études scientifiques.

Les implants dentaires permettent le remplacement d’une ou plusieurs dents, et d’améliorer la qualité de vie des patients totalement édentés, porteur de dentier, et souffrant d’un gros handicap concernant leur vie sociale (perte de gout, impossibilité de mastiquer correctement et donc toujours le même type d’alimentation, instabilité du dentier amovible qui peut tomber en public).

Qu'est-ce qu'un implant dentaire ?

Un implant dentaire est une racine artificielle en titane que l’on visse directement dans l’os.

Il sert à remplacer une dent absente. Il est destiné à supporter une couronne qui ressemble en tous points à une dent naturelle.

La technique comporte deux aspects : l’un chirurgical (la pose de l’implant), et l’autre prothétique (la couronne sur implant).

Quand pose-t-on un implant dentaire ?

L’implant est une solution de choix car il permet de remplacer une ou plusieurs dents sans affecter les autres dents.

Un implant peut être mis en place, soit immédiatement après l’extraction d’une dent, soit après cicatrisation de l’os et de la gencive.

La prothèse définitive est réalisée dans un délai de 2 à 6 mois après solidification de l’os autour de l’implant.

Aujourd’hui, de nouvelles avancées, et non des moindres, permettent de réduire ce temps nécessaire à la formation d’os autour de l’implant.

Ainsi, lorsque certaines indications sont bien entendu réunies, le processus peut être raccourci. C’est ce qu’on appelle « la mise en charge immédiate » : l’implant dentaire est placé, et une couronne est réalisée dans les heures qui suivent ! Cela est très avantageux pour remplacer une dent visible, ou plusieurs dents absentes.

Est-ce une technique fiable ? Y a-t-il des rejets ?

La technique est fiable avec 95% de succès. Les taux d’échecs sont donc faibles, et entrainent la dépose de l’implant dentaire. Le rejet n’existe pas car il ne s’agit pas d’une greffe. Lorsqu’un implant ne fonctionne pas, il est remplacé par un autre.

Est-ce douloureux ?

L’intervention est sans douleurs. Elle se fait sous anesthésie locale, et se déroule au bloc opératoire du cabinet dans les meilleures conditions d’hygiène et d’asepsie. Les suites opératoires sont très simples.

Quelles sont les indications à la pose d'un implant dentaire ?

Poser un implant dentaire ne s’improvise pas. Il faut que le volume et la qualité de l’os de la mâchoire soient suffisants. Ces paramètres sont évalués à l’aide d’un scanner. En cas de déficit osseux, il est aussi possible d’augmenter le volume osseux à l’aide d’une greffe osseuse. Il est également important que les dents voisines et la gencive soient saines.

Y a-t-il des contre indications ?

Il n’y a pratiquement aucune contre-indication à la pose d’implant dentaire. Sachez que l’ostéoporose n’est pas un frein, et que seuls certains problèmes cardiaques graves non équilibrés peuvent constituer des contre-indications. Dans ce cas, le cardiologue doit donner son accord avant toute intervention.

Qu’est ce que la mise en charge immédiate ?

Dans la majorité des situations cliniques il est nécessaire d’attendre 2 à 4 mois avant de fixer une prothèse sur implant. C’est le délai nécessaire pour l’obtention de l’ostéointégration.

Dans certains cas favorables, il est possible de placer une prothèse provisoire très rapidement sur les implants : c’est la mise en charge immédiate. Celle-ci  n’est possible que sous certaines conditions, essentiellement sur les dents visibles.

Remplacer toutes les dents: All on 4, All on 6, All-on-8

 Ces  techniques permettent de résoudre le problème de l’édentement total par des implants.  Le All-on-4,  All-on-6 ou le All-on-8 sont des variantes de la même technique mais utilisant un plus grand nombre d’implants. Ces techniques sont destinées à remplacer toutes les dents pour ceux qui ont eu la malchance de les perdre.

A retenir :

  • L’implantologie fait appel à des technologies de micro-précision.  
  • Les pièces sont usinées de façon très rigoureuse afin de s’emboîter et de se visser très précisément.
  • La majorité des pièces sont en titane, ce matériau est non allergisant et biocompatible.

Quels sont les risques sur les implants ?

De la même manière que les dents, les implants dentaires sont susceptibles de se déchausser. Ce phénomène infectieux est aussi appelé péri-implantite. Un nettoyage insuffisant autour des implants et une accumulation de bactéries peuvent en être les causes.

Plus exceptionnelles, des complications mécaniques peuvent apparaître après une pose d’implants. Ces deux situations peuvent intervenir sur le long terme et expliquent les 10 % d'échecs implantaires après 10-20 ans.

Un nettoyage soigneux et un contrôle fréquent effectué par votre chirurgien-dentiste sont donc indispensables dans le cadre d’une maintenance implantaire.