Les problèmes dentaires

Qu’est ce qu’une carie ?

La carie touche aussi bien les dents de lait que les dents définitives. Les bactéries transforment   le sucre de notre alimentation en acides qui  attaque les dents.

Plus les prises d'aliments sont fréquentes (le grignotage tout au long de la journée multiplie les apports de sucre), plus le risque de carie est élevé, car l’acidité se produit plus souvent. Il faut apprendre à bien s'alimenter, et les prises alimentaires doivent être réparties de manière équilibrée. Le meilleur remède est de s’habituer dès l’enfance à une alimentation mesurée en sucres et en acides. Outre les risques de diabète et de surpoids, notre nourriture maltraite nos dents, car nos habitudes se sont modifiées avec l’augmentation de la consommation de sucre.

Comment évolue une carie ?

Voici les quatre temps de la formation d’une carie :

  • 1er temps : seul l’émail est attaqué, il n’y a pas de douleur.
  • 2è temps : sous l’émail, la dentine (ou ivoire) est agressée. Le chaud, le froid, le sucré et l'acide peuvent provoquer une douleur.
  • 3è temps : faute de traitement, les bactéries atteignent la pulpe (nerfs et irrigation sanguine de la dent). Les douleurs sont alors fortes et spontanées, c'est la rage de dent (on l’appelle aussi pulpite). Un traitement de la racine devient indispensable, c’est la dévitalisation (on dit qu’on « retire le nerf ») : la racine est désinfectée puis remplie par un matériau de cicatrisation
  • 4è temps : toujours sans traitement, les bactéries peuvent sortir de la dent pour envahir le pourtour de la dent, c'est l'abcès dentaire. Il y a alors un foyer infectieux, et les bactéries peuvent migrer par le sang dans tout l'organisme. Danger !

Comment traite t-on une carie ?

Si la carie n’est pas trop importante

Dans ce cas, la dent n’a pas besoin d’être dévitalisée car le nerf n’est pas atteint. Le procédé est toujours le même. On commence par supprimer la carie, puis la cavité (ou le « trou ») est désinfectée, et comblée par un matériau de restauration. La restauration de la dent peut alors avoir lieu par un inlay en céramique, qui a l’avantage d’être précis et plus solide.

Si la carie est très importante

Dans ce cas, la carie est profonde puisqu’elle atteint la pulpe où siègent la vascularisation et l’innervation. Il est alors nécessaire de dévitaliser la dent. Par la suite, la dent devra être restaurée par une couronne.

Les prothèses dentaires

Qu’est ce qu’une couronne ?

Lorsqu’une dent est très abîmée (à la suite d’une carie importante), il est nécessaire de la dévitaliser, puis de poser une couronne. Il s’agit d’un chapeau qui recouvre la dent pour la protéger. Dans la plupart des cas, sous ce chapeau, une première pièce métallique que l'on appelle inlay-core (ou pivot) est réalisée pour améliorer la résistance de la dent.

 Comment est-elle constituée ?

o    La couronne céramo-métallique est la plus classique.

Une base en métal appelée armature est revêtue d’une céramique. Mais l’aspect inesthétique du métal altère la diffusion de la lumière, et s’il s’agit d’une dent du sourire à reconstruire, le résultat esthétique peut être décevant. D’autre part, le métal peut devenir apparent si la gencive se rétracte.

o    La couronne tout-céramique.

Comme le nom l’indique, la couronne ne possède pas d’armature métallique. Elle est à base de zircone, un matériau hautement résistant. Son esthétisme est sans commune mesure : elle est totalement translucide et parfaitement indécelable même avec un fort éclairage.

Qu’est ce qu’un bridge ?

Un bridge est un pont qui s’appuie sur les dents voisines. Il est collé en bouche de façon permanente, et ne s’enlève pas. L’inconvénient majeur est de tailler les dents voisines, et donc de les fragiliser. Avec l’avènement des implants, le nombre de bridges réalisés tend à diminuer. Les implants remplacent progressivement les bridges.