Glossaire dentaire

Glossaire dentaire

Ce lexique vous permettra de décoder l’ensemble du vocabulaire dentaire.

Abcès :

Foyer infectieux autour de la dent. Les bactéries envahissent le pourtour de la dent après l’avoir contaminée.

Amalgame :

Matériau gris à base d’argent, d’étain, de cuivre, et de mercure, utilisé pour traiter une carie. Le terme " plombage" n’est plus adapté.

Asepsie :

Méthode préventive visant l'absence de contamination microbiologique d'un site opératoirepar exemple.

Biomatériaux :

matériaux de remplissage sous forme granuleuse, utilisés dans les greffes osseuses. Ils sont résorbables, et sont colonisés par les cellules osseuses du site receveur.

Blanchiment :

Technique d’éclaircissement des dents, utilisant un gel de peroxyde d'hydrogène pour obtenir une couleur très naturelle. La réaction chimique oxydative libère de l’oxygène, agent blanchissant par excellence.

Bridge :

Remplace une ou plusieurs dents absentes. Ressemble à un pont qui se fixe sur les dentsvoisines, à droite et à gauche.

Bruxisme :

Provoqué par le stress qui engendre une forte tension musculaire, le bruxisme est fréquent, et les dents peuvent être endommagées par une usure importante. Dans les cas très sévères, l'apparence du visage peut même être modifiée. Un traitement neuromusculaire est souvent nécessaire.

Carie :

Maladie humaine la plus communequi touche les dents de lait et les dents définitives. Provoquée par les bactéries qui transforment les sucres en acides, ce qui entraîne une déminéralisation de l’émail. Véritable usine chimique qui attaque les dents en y faisant des « trous ».

Cément :

Tissu minéralisé qui recouvre la racine, et assure l’insertion des fibres du ligament reliant la dent à l’os.

Céramique :

Matériau utilisé pour la réalisation des couronnes ou des inlays. L’apparence de la céramique imite la teinte, la translucidité et la fluorescence des dents naturelles.

Chirurgie guidée par ordinateur (protocole NobelGuide)

Il s’agit d’un domaine révolutionnaire de l’implantologie dentaire. Grâce au protocole NobelGuide, un logiciel de reconstruction d’images en 3D permet de réaliser virtuellement la chirurgie de pose des implants, et d’élaborer à l’avance les futures dents des patients (les pièces sont usinées à partir d’un fichier numérique). Cela permet au patient de ressortir du cabinet le jour même avec ses implantset ses nouvelles dents (concept « teeth in an hour ») Le concept apporte un énorme bénéfice. Celui d’avoir une intervention sans incision et de retrouver ses dents en une journée. Donc 3 grands intérêts, l’aspect immédiat, le confort, et la prévisibilité des résultats.

Composite :

Matériau de restauration à base de résine et de poudre de verre. De couleur blanche, il se fixe à la dent par un procédé chimique adhésif et une photo-polymérisation (lampe UV)

Couronne :

Prothèse pour restaurer une dent abîmée. Ressemble à un chapeau qui recouvre la dent pour la protéger.

Déchaussement :

voir parodontite

Dentier :

Prothèse qui peut s'enlever, et qui remplace généralement plusieurs dents. Il en existe deux sortes : dentier partiel (ou prothèse amovible partielle) s’il reste des dents ; dentier complet (ou prothèse amovible complète) s’il ne reste aucune dent.

Dentine (ou ivoire) :

Tissu minéralisé sous l’émail. Elle est présente aussi bien dans la couronne de la dent que dans la racine. De par sa constitution, elle assure la transmission nerveuse vers la pulpe.

Détartrage :

Nettoyage professionneleffectué par des ultra-sons pour éliminer la plaque dentaire transformée en tartre.

Dévitalisation :

Traitement qui vise à éliminer les nerfs et les vaisseaux sanguins formant la pulpe de la dent. Ceux-ci sont désinfectés, et remplacés par un matériau de cicatrisation. La dent doit être dévitalisée dès que les bactéries ont pénétré dans la pulpe. Ce traitement s’appelle aussi « endodontie » et peut-être réalisé, dans certains cas, par un endodontiste, sous microscope.

Endodontie :

voir dévitalisation

Email :

Tissu le plus minéralisé de l’organisme qui recouvre la partie visible de la dent. Extrêmement dur et cassant, il est constitué à 95% de sels minéraux.

Facettes :

Fines céramiques translucidescollées sur les dents pour restaurer les dents visibles du sourire. Un peu comme la pose de faux ongles. Technique extrêmement minutieuse.

Gingivite :

Inflammation des gencives provoquée par une trop grande quantité de bactéries. La gencive est rouge et saigne.

Greffe gingivale :

Technique permettant de traiter des rétractions de gencive. Un greffon est prélevé au palais, puis amené à l’endroit nécessaire afin de recouvrir la rétraction gingivale.

Greffe osseuse :

Transfert de tissu qui permet de reconstruire un déficit osseux. Le greffon est prélevé soit sur le patient lui-même (autogreffe), sur un donneur de même espèce (allogreffe), ou sur une espèce différente (xénogreffe, d’origine corallienne ou bovine). On peut également faire appel à des biomatériaux synthétiques.

Halitose ou mauvaise haleine :

Odeurs buccales désagréables provoquées par les bactéries de la langue qui dégradent les restes alimentaires, et libèrent des composés dits « volatils sulfurés ».

Hypersensibilités dentaires :

Phénomènes douloureux par une destruction de l’émail, ou une rétraction de gencive. La dentine est mise à nu, et le message douloureux est communiqué à la pulpe par les terminaisons nerveuses de la dentine, appelées tubuli dentinaires.

Implant dentaire :

Racine artificielle en titane que l’on visse directement dans l’os, et destinée à supporter une couronne. La technique comporte deux aspects : l’un chirurgical (la pose de l’implant), et l’autre prothétique (la couronne sur implant). L’implant s’intègre parfaitement à l’os par un phénomène appelé « ostéointégration ».

Implantologie :

discipline à part entière de la dentisterie nécessitant un savoir-faire spécifique et des matériaux éprouvés. Vise à remplacer une ou plusieurs dents manquantesen mettant en place une ou des racines artificielles dans l'os, sur lesquelles on fixe une prothèse.

Inlay ou onlay :

Pièce de restauration réalisée au laboratoire de prothèse. Elle peut être en or, en composite ou en céramique. Exige une haute technicité.

Inlay-core (ou pivot, ou faux-moignon) :

Pièce métallique réalisée sous la couronne pour améliorer la résistance de la dent.

Irrigation sous-gingivale :

Consiste à appliquer un liquide antimicrobien sous la gencivepour traiter une parodontite (déchaussement).

Lambeau d’assainissement :

Technique chirurgicale pour traiter une parodontite(déchaussement) importante. La gencive est décollée sous anesthésie locale. L’infection est alors éliminée dans des secteurs plus profonds.

Laser dentaire :

Le mot « laser » est un acronyme de l’anglais « Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation ». Un laser est donc, littéralement, un amplificateur de lumière faisant appel à l’émission stimulée (ou induite). Les lasers Erbium sont lasers dentaires les plus aboutis et les plus polyvalents. Ils permettent de réaliser rapidement de nombreux traitements, sans douleur, sans vibrations et sans bruits. Les lasers offrent des soins de meilleure qualité et de grande précision. Ils sont de plus anti-bactérien et bio-stimulant.

Ligament :

Fibres élastiques qui relient les racines des dents à l’os. Celui-ci joue le rôle d’amortisseur de forces.

Mise en charge immédiate :

Technique d’implantologiequi permet de placer une prothèse provisoire lors de l’intervention chirurgicale d’implant, ou quelques heures plus tard, jusqu’à 72 heures. La prothèse provisoire doit être remplacée par une prothèse définitive après trois à six mois.

Occlusodontie :

Discipline de la médecine dentaire qui étudie la physiologie de l'occlusion, c'est-à-dire la mécanique de l’engrènement dentaire.

Orthodontie :

spécialité qui permet de corriger les malpositions dentaires et les malformations des mâchoires. Un traitement orthodontique consiste à appliquer des forces sur les dents pour les déplacer.

Parodontite ou maladie parodontale (ou déchaussement) :

Infection provoquée par des bactéries qui détruisent l’os dans lequel les dents sont implantées. C’est souvent l’aggravation d’une gingivite non traitée. A terme, les dents deviennent mobiles, puis tombent. Le parodonte, c'est-à-dire les tissus de soutien de la dent doivent être traités : os, gencive, cément, ligament.

Pédodontie :

Discipline dentaire traitant les dents des enfants. Un chirurgien-dentiste qui se consacre à la pédodontie est un pédodontiste.

Plaque dentaire :

Masse de bactéries qui se fixe sur les dents et les gencives. Invisible à l’œil nu, elle se calcifie très vite pour former le tartre.

Pulpe :

Partie centrale de la dent ou siègent les vaisseaux sanguins et l’innervation. Extrêmement sensible.

Prélèvement bactérien :

Moyen d'analyse permettant d'évaluer le risque de déchaussement à partir d’un prélèvement salivaire

P.R.F (Plaquettes Riches en Fibrine) :

Technique qui favorise la croissance osseuse en récupérant des facteurs de croissance par un prélèvement sanguin. Un concentré riche en plaquettes est récupéré par centrifugation, et sert à la préparation d’une membrane qui recouvre le site chirurgical.

P.S.T. (periodontal susceptibility test) :

Moyen d'analyse génétique permettant d'évaluer le risque de déchaussement (parodontite) à partir d’une simple goutte de sang.

Rage de dents (ou pulpite) :

Douleurs fortes et spontanées provoquées par les bactéries qui atteignent la pulpe (nerfs et irrigation sanguine de la dent). Un traitement de la racine devient indispensable, c’est la dévitalisation.

Scellement des sillons :

Technique préventive indolore qui peut être réalisée à partir de 6 ans. Un vernis est déposé sur les dents, et joue le rôle d’un bouclier protecteur.

Surfaçage ou curetage parodontal :

Technique plus puissante que le détartrage pour éliminer le tartre profond localisé sous la gencive. Effectué sous anesthésie locale à l’aide de curettes et d’ultra-sons.

Syndrome du biberon :

Caries nombreuses et profondes apparaissant sur toutes les dents vers l'âge de 3/4 ans. Ces caries sont favorisées par un allaitement prolongé, la présence permanente ou au coucher d'un biberon contenant un liquide sucré, une hygiène bucco-dentaire très insuffisante.